8 conseils de mémorisation pour bâtir le vocabulaire arabe

Avouons-le. L’une des frustrations majeures d’un étudiant de visages arabes est «comment puis-je gagner / conserver tout ce vocabulaire».

Vous vous souvenez de la fois où vous êtes sorti de la classe et que vous deviez mémoriser 40 nouveaux mots? Votre professeur vous a ensuite appelé le lendemain pour faire une phrase en utilisant les mots que vous étiez censés avoir mémorisés et que vous avez totalement masqués. Vous avez réalisé que le simple fait d’être exposé à de nouveaux mots n’est tout simplement pas suffisant.

Une partie de tout apprentissage de langue réussi est la mémorisation et c’est précisément pourquoi les étudiants doivent apprendre les techniques de mémorisation.

Voici les conseils les plus efficaces que les étudiants ont utilisés.

01. Cartes Flash

Chaque apprenant de langue est familier avec les cartes flash. Les étudiants commencent avec des cartes flash et à la fin d’un semestre, il y a des centaines de cartes flash qui traînent dans la maison. La raison pour laquelle les cartes flash fonctionnent est qu’elles forcent l’élève à se rappeler la vue du mot et sa signification qui lui est associée par une répétition constante. La
L’inconvénient des cartes flash est cependant que bien que vous puissiez vous souvenir du mot à vue, vous ne le reconnaîtrez peut-être pas en écoutant.

02. Entendre et associer

La mémorisation fonctionne mieux lorsque le mot mémorisé est associé à quelque chose que votre esprit reconnaît déjà. Lorsque vous entendez un mot pour la première fois, la première chose à faire est de vous assurer que vous avez entendu sa prononciation correcte en se répétant le mot une deuxième et une troisième fois. Ensuite, répétez-vous le mot plusieurs fois à voix haute ou en interne pour vous assurer de la maîtrise. Ne vous arrêtez pas là. Associez le mot au contexte dans lequel il a été utilisé. Il ne suffit tout simplement pas de savoir ce que signifie un mot en arabe si l’on ne sait pas dans quel contexte il a été utilisé. L’association de mots à un contexte fournira les compétences nécessaires pour utiliser ces mots de manière appropriée.

03. Créez vos propres phrases et phrases

Lorsque vous rencontrez un nouveau mot, en plus d’écrire sa traduction, notez une phrase dans laquelle le mot est utilisé. Cela aide à mettre les nouveaux mots dans la pratique et fournit un contexte pour le mot pour une compréhension plus profonde. Si vous ne parvenez pas à faire coller un mot particulier, utilisez-le dans autant de phrases que possible jusqu’à ce qu’il colle.

04. Lisez, lisez, lisez!

Il n’y a pas de meilleur moyen d’élargir son vocabulaire qu’en lisant. Commencez avec du matériel adapté à votre niveau. Si vous êtes débutant, commencez par de petites histoires pour enfants, de courts articles de blog, des citations ou des publications sur les réseaux sociaux sur Facebook ou Twitter. Une fois que vous êtes à l’aise avec cela, passez à des documents plus longs tels que des articles de magazine, des journaux et des livres. La clé est de s’exposer à plusieurs mots utilisés dans différents contextes afin d’élargir la convivialité du mot. Assurez-vous d’écrire un nouveau vocabulaire lorsque vous les rencontrez, puis appliquez les techniques ci-dessus.

0 5. Utilisez l’onomatopée pour vous souvenir

Certains mots de la langue arabe ressemblent à sa signification. Par exemple le mot ?? Signifie couper ou fendre. Lorsque ce mot est prononcé, on peut entendre qu’il a un son comme si quelque chose était coupé ou divisé. Lorsque vous rencontrez un mot, demandez-vous si le mot en arabe ressemble à ce que le mot signifie réellement. La visualisation des mots avec leur signification peut créer une compréhension plus profonde du mot et aide le mot à s’imprimer dans votre tête.

06. Utilisez Cognates

Les cognats sont deux mots dans différentes langues qui partagent une signification similaire en orthographe et en prononciation. Croyez-le ou non, il y a des mots en anglais qui prennent leur origine en arabe. Le mot ??? qutn | qutun, signifie coton. Ils ne sonnent pas exactement de la même manière, mais assez similaires pour que l’on puisse voir la connexion. De plus, ces techniques sont plus avantageuses pour les mots modernes de la langue arabe qui prennent leur origine dans la langue anglaise comme le mot ??????, qui signifie mobile.

0 7. Répétition droite

Ce n’est pas la technique préférée de tout le monde, mais ça marche. Les gens utilisent cette méthode pour mémoriser des mots, des faits et des livres entiers depuis des siècles. Il est utile lorsque vous essayez de mémoriser des mots difficiles à retenir que vous rencontrez dans vos lectures. De plus, les répétitions fréquentes permettent à votre esprit de former une familiarité auditive dans votre esprit, ce qui vous permet de vous en souvenir et de vous en souvenir plus tard lorsque vous en aurez besoin plus tard.

0 8. Revoir souvent

Enfin, lorsque vous mémorisez le vocabulaire, rappelez-vous que le vocabulaire d’hier est plus important que celui d’aujourd’hui. Le but est de transférer le nouveau vocabulaire de votre mémoire à court terme vers votre mémoire à long terme. La révision est essentielle – dans les premiers jours ou semaines après avoir appris un nouveau vocabulaire, recyclez ces mots en continu afin de les enraciner dans votre mémoire.

Ce ne sont que quelques-uns des conseils de mémorisation que nous avons trouvés communs chez les étudiants. Avez-vous d’autres à ajouter? Faites-nous savoir dans les commentaires.

5 choses qui vous aideront à améliorer votre langue arabe

Le principal problème de l’étude de l’arabe est que même de nombreux locuteurs natifs ont du mal à parler et à écrire correctement l’arabe. Ils ne peuvent communiquer parfaitement que dans leur dialecte.

Cinq conseils d’apprentissage qui stimuleront votre arabe

1- Soyez un photocopieur (pour les débutants)

2- Créer une playlist (pour les débutants)

3- Regardez Netflix avec des sous-titres arabes

4- Étudiez TROIS mots par jour (débutants)

5- Retour aux racines (intermédiaire et avancé)

Les livres écrits par des universitaires européens ne sont pas seulement ennuyeux; vous avez également besoin d’un dictionnaire latin. Les livres écrits par des savants américains sont trop simplifiés et ruinent la beauté de l’arabe. Les livres écrits par des savants arabes ne sont généralement pas écrits pour les débutants. Vous êtes donc à peu près tout seul.

En fait, tout est question de dévouement et de patience.

Comment pouvez-vous améliorer votre arabe?

1- Soyez un photocopieur (pour les débutants)

Prenez un journal arabe, le Coran ou un roman et écrivez (copiez) deux ou trois phrases par jour. Écrivez-les sur un papier – à la main.

Si vous êtes débutant, ne vous inquiétez pas du contenu. Il n’est pas important de comprendre les phrases. Votre cerveau s’habituera aux modèles arabes.

Cela peut sembler de la vieille école, mais cela a fonctionné pour moi. Vos yeux s’habitueront également à l’écriture arabe.

2- Créer une playlist (pour les débutants)

Conjuguez les verbes et enregistrez-les (demandez à un locuteur natif), écoutez-les encore et encore. Après un an, la conjugaison du duel et du pluriel féminin se sentira en quelque sorte naturelle.

Si vous ne voulez pas le faire par vous-même: Matthew Aldrich (Lingualisme) a développé de très bons matériaux pour les dialectes arabes (verbes arabes égyptiens, etc.)

Il propose également des fichiers de vocabulaire Anki et des fichiers mp3 (enregistrés par des locuteurs natifs).

3- Regardez Netflix avec des sous-titres arabes

Vous pouvez télécharger (gratuitement) des sous-titres arabes (certains sont excellents, d’autres de qualité plutôt médiocre) pour la plupart des séries Netflix. Cela aide vraiment à rafraîchir votre vocabulaire.

Il y a un joli plugin qui fait le travail. Apprenez-en plus ICI.

4- Etudiez TROIS mots par jour (débutants)

Si vous étudiez trois mots par jour, vous connaîtrez plus de 3 500 mots uniques après quatre ans.

Cela suffit pour avoir une conversation décente sur n’importe quel sujet. J’utilise Anki pour créer ma propre liste de vocabulaire.

5- Retour aux sources (intermédiaire et avancé)

Dès que vous savez comment fonctionne l’arabe, je ne conseillerais pas d’étudier les mots. Essayez d’étudier les racines. Même si vous n’étudiez qu’une seule racine par semaine, vous vous améliorerez rapidement.

L’important est d’identifier autant de modèles que possible (et d’en déduire leur signification). Si vous avez du mal à trouver la racine, essayez Aratools (très bon outil, mais ce n’est pas toujours correct à 100%).

N’hésitez pas (en tant que commentaire) à partager tous les outils, routines, etc. qui vous ont aidé à améliorer votre arabe! J’apprécie toutes les idées.

Plus de 20 faits stimuleront votre motivation à apprendre la langue arabe

En ce qui concerne l’apprentissage de la langue arabe, vous devrez de temps en temps être motivé. En fait, cela arrivera forcément à un moment donné. L’apprentissage de la langue arabe est un processus à long terme – il faut de l’engagement et de l’enthousiasme. Et comme tout objectif à long terme, vous avez besoin d’encouragement de temps en temps pour continuer.

Dans cet esprit, voici quelques conseils pour rester motivé pour continuer à apprendre la langue arabe.
Continuez vos études, étape par étape, morceau par morceau, vous pouvez le faire! (إن شاء الله)

1. L’arabe est parlé par plus de 280 millions de personnes comme langue maternelle.

Le nombre total de locuteurs s’élève à près d’un demi-milliard. Si vous comptez l’hindi et l’ourdou ensemble, l’arabe est la 4ème langue la plus parlée de la planète. Vous aurez beaucoup de gens à qui parler dans ce monde.

2. L’arabe est la langue littéraire de plus d’un milliard de musulmans.

Cette langue se développe rapidement et est constamment demandée.

3. L’arabe a des sons amusants.

Où pouvez-vous trouver le «ein et le» ghein, mélangés au khaa? Ce truc est une légende.

4. La culture arabe est riche en histoire et diversifiée.

Cette langue remonte, et je veux dire waaaaay en arrière. S’étendant sur les continents, le mélange de dialectes et de culture est un atout majeur avec cette langue.

5. L’arabe MSA est une langue de transition.

Beaucoup d’autres cultures ont été influencées par l’arabe. Non seulement vous obtenez un aperçu du monde arabe dans son ensemble (des dizaines de pays), vous obtenez un aperçu de l’ourdou, du turc, de l’hébreu, etc. Le vocabulaire persan (farsi) est presque 50% arabe!

6. Le système racine fonctionne profondément.

L’apprentissage de la racine arabe peut générer un groupe de mots apparentés. Vous empochez des dizaines de mots de la racine simple. Quelle affaire!

7. L’arabe n’est pas isolé dans un pays.

Beaucoup de langues du monde sont isolées d’un pays spécifique. L’arabe n’a pas fait attention aux frontières et est devenu intercontinental. Peu de langues offrent cette diversité.

8. Il est relativement facile à apprendre.

Avec le temps, vous pourrez accepter cela. Bien sûr, les lettres peuvent sembler intimidantes, mais les lettres et la langue ne sont pas si difficiles. L’alphabet (merci à vos étoiles, il a un alphabet… oui, le chinois, je parle de vous) peut être appris rapidement. La grammaire est relativement simple par rapport à de nombreuses langues européennes. Pas de genre neutre, jetez les terminaisons de cas dans l’oral, 2 temps, etc. Tout est beau.

9. Langue de commerce.

Avec des dizaines de pays arabophones, le commerce international est un avantage considérable pour l’arabe. Le monde arabe est assez lucratif pour les commerçants internationaux et le fait de parler la langue lubrifie les rouages ​​des ventes et des affaires.

10. Comprendre l’Islam.

C’est une religion à croissance rapide, maintenant la 2e plus grande au monde. Les croyances et les gens sont répandus à travers le monde. La religion et la langue sont très liées. Il a une forte histoire avec le christianisme. Pour des raisons politiques et de sécurité, la compréhension de l’arabe est plus importante que jamais pour aider à comprendre et à communiquer avec les adeptes de l’islam.

11. Demande croissante de locuteurs étrangers de l’arabe.

Le monde a une demande constante de locuteurs arabes étrangers dans les affaires étrangères, la défense, le renseignement, le journalisme, les médias, le commerce et d’autres domaines importants. La demande est élevée et en augmentation, tandis que l’offre est faible.

Découvrez notre application primée. Apprenez la langue arabe à tout moment, n’importe où avec l’application Aralingo. Apprenez l’arabe à droite.
12. L’arabe est cool.

Regardons les choses en face, certaines langues sont plus cool que d’autres. L’arabe est chaud, exotique et intéressant. Il a l’air cool et les sons sont très amusants.

13. Mettez-vous à part.

Beaucoup de gens s’en tiennent au français, à l’espagnol, à l’anglais ou à des langues plus confortables. L’arabe vous distinguera de la foule et vous mettra sur la voie de devenir précieux et intéressant dans la communauté internationale.

14. Améliorez votre cerveau.

L’apprentissage de nouvelles langues, alphabets, systèmes et structures aidera votre cerveau et votre mémoire.

15. Ce sera amusant.

Bien sûr, ce sera aussi l’enfer. Mais il y aura du plaisir mélangé là-dedans. Apprenez de nouveaux types d’humour et découvrez les mots qui sonnent le long du chemin et qui vous mettent le sourire.

16. La nourriture est vraiment bonne.

Certaines cultures viennent avec de la nourriture de merde. L’arabe est livré avec une nourriture impressionnante. Allez dans un restaurant libanais ou yéménite, et vous verrez ce que je veux dire.

17. Améliorez votre voyage.

Si vous aimez voyager, cette langue vous rapporte beaucoup de kilométrage, avec de nombreux pays au choix. Pas n’importe quel pays, nous parlons des pyramides, de la Mecque, de Casablanca… une véritable histoire. (Dubaï est encore trop nouveau?)

18. Boostez votre confiance.

Imaginez le moment où vous avez confiance en vos capacités et où vous pouvez dire que vous parlez et lisez l’arabe. À quel point cela sera-t-il gratifiant? Personne n’a dit que ce serait facile… oh attendez, je l’ai fait ci-dessus n’est-ce pas?

19. Gagnez plus d’argent.

Les employeurs vous paieront plus d’argent pour vos compétences en arabe. Vous pouvez également gagner plus d’argent par vous-même avec vos capacités.

20. Hospitalité arabe.

Prononcez quelques phrases, ou même juste quelques mots en arabe, et les locuteurs natifs seront intéressés à vous engager. Ce n’est PAS vrai pour de nombreuses langues du monde. Les gens sont hospitaliers envers ceux qui montrent cette considération. Établir un rapport. Impressionner. Partager l’amour.

21. Ouvrez vos yeux à une nouvelle culture.

La fenêtre sur la culture passe par la langue.

22. Obtenez plus de nouvelles de la source.

Plutôt que d’entendre vos nouvelles filtrées, obtenez plus de nouvelles directement de la source en arabe.

23. Trouvez de nouveaux amis ou un conjoint.

Les Arabes sont amusants, intéressants et beaux. Parlez-leur dans leur langue et vous parlez à leur cœur.

24. Les gens migrent.

L’arabe continuera de se propager à mesure que les gens migreront à travers le monde.

Cours de langue arabe – Cours d’arabe pour et contre.

Une question que l’on me pose fréquemment concerne la meilleure façon d’apprendre l’arabe. Certaines personnes insistent sur le fait que vous ne pouvez pas vraiment parler couramment la langue si vous n’assistez pas aux cours dans une université ou un institut, tandis que d’autres disent qu’elles n’ont absolument pas besoin d’enseignement formel.

La phase initiale

Je ne peux parler que de ma propre expérience et de ce qui me convient le mieux lorsque j’apprends une nouvelle langue. En général, je préfère passer une première phase d’apprentissage de la langue par moi-même, sans tuteurs, professeurs ou classes. Dans cette phase initiale, je peux apprendre à connaître la langue grâce à des manuels pour débutants conçus pour l’auto-apprentissage. Avec des langues comme l’arabe, je peux également apprendre le script pendant cette phase.

Le fait qu’un enseignant me corrige ou que j’écoute les autres élèves d’une classe commettre des erreurs et bâcler la prononciation de la langue ne sont qu’un obstacle pour moi dans l’acquisition d’une base solide dans la langue. Surtout au début, la vitesse de progression peut être très différente selon les apprenants et je trouve frustrant que l’enseignement en groupe ne puisse pas expliquer cela.

Pendant la période initiale, je me concentre presque exclusivement sur l’écoute et la lecture de la langue, pas tellement sur la production de la langue moi-même.

Après avoir suivi quelque chose comme un cours Assimil ou Teach Yourself (ou de préférence plus d’un de ces cours) en environ trois mois (parfois plus long, parfois plus court), je suis prêt à appliquer mes compétences dans un contexte appliqué. Cela signifie soit aller dans un pays où la langue est parlée, s’inscrire à des cours ou engager un tuteur privé. Parmi les trois options, je préfère la première et la troisième, surtout lorsqu’elles peuvent être combinées, c’est-à-dire un séjour dans le pays où la langue est parlée et comprend des cours particuliers.

Inconvénients des cours d’arabe

Bien que je trouve parfois agréable de faire partie d’un groupe de personnes apprenant la langue cible, je pense qu’il y a de nombreux inconvénients:

Dans un environnement de cours, il n’y a qu’un seul locuteur natif et plusieurs (parfois jusqu’à 20) non-natifs. La plus grande partie de la leçon sera d’écouter des non-natifs parler la langue, faire des erreurs et utiliser une intonation et une prononciation incorrectes. La langue s’apprend en grande partie par l’imitation, donc pas de surprise ici que vous copiez les erreurs des autres.
Les progrès peuvent être trop lents ou trop rapides.
Vous devez utiliser du matériel linguistique et discuter de sujets qui ne vous intéressent peut-être pas du tout. Par exemple, de nombreux cours d’arabe avancés discuteront de la littérature et de la poésie arabes, mais que faire si vous n’êtes tout simplement pas intéressé par ces domaines, même dans votre langue maternelle?
Les cours de groupe se concentrent presque toujours sur l’enseignement de la grammaire. Ne vous méprenez pas, l’enseignement direct de la grammaire peut être utile, mais seulement dans certaines circonstances spécifiques. Par exemple, les professeurs d’arabe insisteront souvent pour enseigner la terminologie grammaticale, par ex. maf3ool bihi, maf3ool fihi etc. Mais, pourquoi ai-je besoin de connaître le nom des concepts grammaticaux, plutôt que de pouvoir les utiliser spontanément en les ayant suffisamment exposés?
Les cours de groupe sont souvent conçus pour vous rendre dépendant d’eux. Qu’est-ce que je veux dire par là? Eh bien, si vous utilisez un livre qui se compose principalement d’exercices et ne fournit aucune solution, vous devrez vous fier entièrement à l’enseignant. D’un autre côté, l’utilisation de matériel adapté à l’auto-apprentissage (c’est-à-dire avec plus de textes et de solutions pour tous les exercices) peut vous rendre indépendant.
Avantages des cours d’arabe

Bien sûr, apprendre l’arabe dans un environnement de classe a aussi ses avantages:

Il peut être amusant de rencontrer d’autres personnes aux vues similaires, qui peuvent être une source de motivation.
Il peut être instructif de mesurer vos propres progrès par rapport à ceux de vos pairs.
Habituellement, c’est beaucoup moins cher que les cours particuliers.
Vous apprendrez à converser en arabe avec des non-natifs, à développer une tolérance pour une prononciation légèrement décalée et à vous accommoder d’éventuelles erreurs de grammaire, etc.
À un niveau intermédiaire supérieur ou avancé, vous bénéficierez probablement de discussions sur les erreurs que vos camarades de classe font, car vous avez déjà une base solide et ne serez pas influencé aussi facilement par les erreurs qu’ils font.
Dans l’ensemble, j’ai le sentiment que j’ai beaucoup plus profité des cours particuliers dans mon apprentissage de l’arabe et que j’ai progressé beaucoup plus rapidement. Plus important encore, cette forme d’apprentissage m’a permis d’être pro-actif dans mon apprentissage des langues et m’a permis d’inclure les sujets qui m’intéressent.
Quelle a été votre expérience d’apprentissage de l’arabe?

Avez-vous assisté à des cours, utilisé des tuteurs privés ou appris par vous-même? Quelle forme préférez-vous?

10+ raisons de commencer à apprendre la langue arabe cette semaine.

Peut-être que vous n’êtes pas sûr que l’apprentissage de l’arabe soit vraiment quelque chose pour vous. Les 10 points suivants peuvent vous aider à vous faire une idée:

1 – Faites-vous affaire avec le monde arabe?

Les pays arabes sont en train de réformer et de diversifier leurs économies. La réglementation des entreprises est améliorée afin de rendre les économies plus compétitives et d’attirer les entrepreneurs. Dans le golfe Persique, par exemple, d’énormes investissements sont réalisés dans des domaines comme la construction, la finance, les télécommunications et le tourisme..

La taille de l’économie du Moyen-Orient dans son ensemble a augmenté de
environ 120% au cours de la période de cinq ans allant de la mi-2003 à la mi-2008.
L’Égypte est sur la voie d’une croissance économique vigoureuse. L’économie syrienne est en forte croissance grâce à l’amélioration des relations avec l’Occident.
La Libye est sortie de son long isolement et s’ouvre progressivement aux investissements étrangers.

La connaissance de l’arabe permet de mieux comprendre tous les aspects des affaires dans le monde arabe. La culture d’entreprise dans le monde arabe consiste essentiellement à établir des relations personnelles de confiance mutuelle. Dans cet environnement, la connaissance de l’arabe peut être déterminante pour favoriser des relations commerciales plus approfondies.

2 – Êtes-vous dans les relations diplomatiques ou culturelles?

La connaissance de l’arabe est essentielle à l’établissement de relations d’échange positives avec le monde arabe.
Le monde arabe se dirige vers une nouvelle ère, caractérisée par plus d’ouverture et de libéralisation.
Les réformes visant à accroître la transparence du gouvernement et à accroître la participation du public au processus décisionnel commencent à modifier les modèles traditionnels de gouvernance.
Cette évolution profite aux relations commerciales et aux échanges culturels avec le monde arabe. La connaissance de l’arabe est essentielle pour quiconque recherche une compréhension approfondie de la culture et des modes de pensée du monde arabe.

3 – Voyagez-vous souvent dans le monde arabe?

Les Arabes se sentent honorés lorsque des étrangers tentent de parler leur langue. Même quelques phrases font une différence. Avoir une bonne connaissance de la langue fait de vous un hôte supplémentaire et un invité d’honneur.

La connaissance de l’arabe vous donne l’opportunité de vous rapprocher des locaux et de mieux comprendre leur culture et leurs traditions.

.. et ce ne serait pas bien si vous pouviez lire et comprendre tous les signes écrits ..?

4 – Êtes-vous expatrié dans un pays arabe?

Vivre dans un pays sans pouvoir comprendre sa langue peut être frustrant. Cela vous fait vous sentir comme un étranger, quelle que soit la durée de votre séjour.

Si vous êtes expatrié dans un pays arabe, vous avez probablement réalisé à quel point votre vie quotidienne serait plus facile et aussi agréable si vous saviez lire et parler l’arabe.

5 – Envisagez-vous un emploi dans un pays arabe?

Alors que les économies arabes connaissent une croissance régulière, les professionnels dans divers domaines sont en forte demande.
La connaissance de l’arabe peut augmenter vos chances d’obtenir un emploi intéressant et gratifiant dans un pays arabe.

Exemples de professions où la connaissance de l’arabe est souhaitable: correspondant étranger, traducteur, ingénieur technique, géologue, banquier, consultant international, officier du service extérieur, avocat international, enseignant, chercheur, médecin, infirmier, dentiste et travailleur social.

6 – Vos activités sont-elles liées à l’Islam?

rôle dans l’islam. C’est la langue du Coran et la langue source de la jurisprudence islamique et de la littérature religieuse (pour en savoir plus, cliquez sur “Quel est le rôle de l’arabe dans l’islam?” Dans l’encadré).

Le Coran en arabe est la seule version acceptée comme étant “le Coran”. Les significations du Coran peuvent être traduites dans d’autres langues, mais celles-ci ne sont considérées que comme des “traductions de la signification du Coran”.

L’arabe est la langue du culte – les prières sont lues en arabe, et la salutation internationale entre musulmans est en arabe. Les musulmans non arabes sont encouragés à apprendre l’arabe pour leur permettre de lire le Coran et d’améliorer leur compréhension de celui-ci.

La connaissance de l’arabe est le meilleur outil pour les musulmans et les non-musulmans pour comprendre ce qu’est l’islam. Il aide également à créer une interaction positive avec les communautés musulmanes.

7 – Êtes-vous intéressé par la culture et les affaires arabes?

“Que voulez-vous boire?” Une question commune et un geste d’hospitalité dans le monde arabe.
Le mieux est de se rendre aux racines de la culture arabe grâce à son trésor le plus précieux – la langue arabe.

L’hospitalité traditionnelle des Arabes, dont les visiteurs du monde arabe ont souvent le plaisir d’assister, devient encore plus chaleureuse lorsque l’invité montre une ambition de communiquer en arabe.
On ne s’attend pas à ce que le client parle parfaitement l’arabe, et c’est la bonne intention qui compte. Même quelques mots sont appréciés.
Que vos contacts soient sociaux ou professionnels, la connaissance de l’arabe est susceptible d’améliorer votre statut et de favoriser la confiance et des relations solides.

8 – Avez-vous des membres de la famille arabe?

Vous avez peut-être des parents ou des amis d’un pays arabe. Apprendre à communiquer avec des membres de la famille ou des amis arabes dans leur propre langue peut être à la fois intéressant et amusant. Cela peut ajouter une toute nouvelle dimension à votre vie. Cela vous permettrait de mieux comprendre leurs émotions et leurs modes de pensée. Et vous bénéficierez certainement personnellement de l’impact positif que cela aurait sur vous-même.

9 – Votre travail implique-t-il des contacts avec les communautés d’immigrants arabes?

Si votre type de travail comprend des contacts avec des immigrants arabes, la connaissance de l’arabe peut faciliter votre travail et améliorer les relations entre vous et vos clients.

10 – Aimez-vous le défi d’apprendre de nouvelles langues?

Peut-être que vous êtes désireux d’apprendre une nouvelle langue, mais vous voulez essayer quelque chose de différent … quelque chose de plus exotique … un type de langue plus “inhabituel” …
Certains commencent simplement à apprendre l’arabe “pour le plaisir” … L’apprentissage de l’arabe peut être difficile, mais la récompense est grande, une fois que vous commencez à apprécier la beauté et la richesse uniques de cette grande langue.

Conseils de l’enseignant pour apprendre la langue arabe — Partie 1

L’arabe est la 4e langue la plus parlée au monde, avec près de 470 millions de personnes le parlant dans le monde. Apprendre une nouvelle langue est toujours une grande entreprise, mais lorsque la nouvelle langue ne partage pas de racine avec votre langue maternelle, c’est encore plus difficile.

Avec toute nouvelle langue, il y a des clés pour réussir à parler couramment. Vous apprenez le vocabulaire, la conjugaison des verbes, la grammaire, la structure des phrases, puis vous pratiquez, pratiquez et pratiquez. ‎

You immerse yourself in the new language. You

regarder des films et écouter de la musique dans la nouvelle langue, la parler aussi souvent que vous le pouvez et rechercher des locuteurs natifs et converser avec eux.

Ou du moins c’est l’idée. Cependant, l’arabe peut présenter des défis uniques pour les nouveaux apprenants qui peuvent ralentir le processus d’apprentissage.

Voici quelques exemples:

1. L’arabe utilise un alphabet nouveau et étrange.
2. Il n’y a pas beaucoup de vocabulaire partagé المُفْرَدات entre les langues arabes et latines.
3. L’arabe est une langue hautement flexionnelle.
4. Il y a 10 modèles de verbes et doivent être mémorisés pour les voix actives et passives.
5. Les pluriels الجُمُوع et leurs accords avec les nombres sont difficiles par rapport à ce qui est utilisé dans les langues latines.

Heureusement, il existe des mesures que vous pouvez prendre pour faciliter l’apprentissage de l’arabe conversationnel. Cela demandera beaucoup de travail, de dévouement et de temps, mais c’est certainement réalisable.

Astuce # 01: Vous devez décider quel arabe vous voulez apprendre

En fait, il existe de nombreux types de langue arabe. C’est la langue maternelle et la langue officielle de près de 30 pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. Il y a différents accents. Si vous prévoyez de passer du temps dans une région donnée, vous voudrez choisir l’accent des habitants de cette région.

Exemple l’arabe égyptien الدَارِجة المِصْرِيّة, qui est le dialecte arabe régional le plus répandu العَربِيّة الدَّارِجَة et est le plus souvent utilisé à la télévision et au cinéma.

Cependant, vous devriez envisager d’apprendre l’arabe standard moderne العَرَبِيّة الفُصْحَى, la langue officielle de 22 pays arabes et l’une des langues officielles des Nations Unies الأمُم المُتّحدة.

Astuce # 02: Commencez par les bases

Il est facile de tomber dans le piège d’essayer d’apprendre l’arabe en transcrivant des mots au lieu d’apprendre d’abord l’alphabet arabe. Pensez à la façon dont nous avons appris l’anglais à l’école. D’abord, vous apprenez vos lettres, puis vous formez ces lettres en mots, puis vous apprenez à former des phrases, puis vous apprenez plus sur la syntaxe et la grammaire appropriées. Prendre des raccourcis ne fera que vous ralentir.

Conseil n ° 03: Apprenez à utiliser efficacement le dictionnaire arabe

Ce n’est pas si facile que ça en a l’air. Dans un dictionnaire arabe, les mots sont généralement organisés autour de trois ou quatre lettres racines. Pour rechercher un mot, vous devez savoir quelle est la racine et quelle lettre commence la racine – qui n’est pas nécessairement la première lettre du mot.

L’utilisation du dictionnaire demande de la pratique, mais plus tôt vous l’apprendrez, mieux ce sera. Cela rendra l’ensemble du processus d’apprentissage plus facile et fructueux.

Astuce # 04: Immergez-vous dans l’étude et la pratique de la langue arabe

C’est une étape importante dans l’apprentissage de n’importe quelle langue arabe. La meilleure façon d’apprendre un nouveau mot arabe est de le voir, de l’entendre, de l’écrire et de le parler, alors combinez l’apprentissage de ces compétences autant que vous le pouvez.

L’une des méthodes les plus utilisées par les débutants pour apprendre une langue étrangère consiste à regarder les programmes télévisés pour enfants dans la langue cible. Le vocabulaire المُفْرَدَات est plus simple et la nature éducative de ces programmes peut être extrêmement utile aux nouveaux étudiants de tout âge.

Une autre méthode consiste à regarder des films en langue arabe avec des sous-titres anglais. De cette façon, vous gagnez une meilleure «oreille» pour l’écoute, et les sous-titres vous donnent la traduction de ce que vous entendez.

Astuce # 05: Parlez la langue

Il est important que vous conversiez en arabe avec d’autres personnes. En fait, il peut être difficile de trouver un partenaire de conversation si vous ne connaissez pas les arabophones natifs. Heureusement, les technologies modernes telles que le Web et les applications peuvent faire beaucoup pour vous aider.

Il existe de nombreux groupes Facebook auxquels vous pouvez vous joindre pour apprendre la langue arabe en ligne, et il est devenu beaucoup plus facile de trouver des tuteurs en ligne qui vous coacheront et vous aideront dans votre parcours d’apprentissage.

Astuce # 06: N’arrêtez jamais d’apprendre

Il est facile de commencer le voyage d’apprentissage de la langue arabe, mais le défi est de continuer. La maîtrise de n’importe quelle langue nécessite des années d’étude et l’apprentissage de la langue arabe n’est pas une exception, mais acquérir des compétences en conversation مَهَارَات المُحَادَثَة peut être rapide si vous vous consacrez à la poursuite.

Prêt à commencer votre voyage d’apprentissage de la langue arabe? Essayez notre application gratuite Aralingo. Cela vous aidera à faire vos premiers pas pour apprendre l’arabe correctement!

Niveaux du CECR: ce qu’ils sont et pourquoi ils sont importants

Dans la communauté d’apprentissage des langues, nous entendons souvent d’autres apprenants utiliser certains termes lorsqu’ils parlent de leur niveau dans une langue.

“Je parle allemand au niveau B1” ou “Je suis A2 en russe.”

Mais que signifient B1 et A2?

Ces descripteurs sont des niveaux de compétence dans le système du CECR et ils sont utilisés par les apprenants en langues pour mesurer leurs capacités dans une langue.

Quels sont les différents niveaux du CECR?

Le Cadre européen commun de référence pour les langues, souvent appelé CECR ou CECRL, est une norme internationale permettant de développer vos capacités dans une langue. Il a été créé par le Conseil de l’Europe et vise à valider les compétences linguistiques.

Les six niveaux du CECR sont A1, A2, B1, B2, C1 et C2. Avec ces niveaux, vous pouvez facilement travailler votre capacité dans environ 40 langues différentes.

Les niveaux sont souvent utilisés avec désinvolture par les apprenants en langues pour expliquer leur capacité à parler, lire, écrire et comprendre une langue. Mais il y a aussi des examens et des certificats disponibles pour ceux qui veulent officialiser leur niveau.

Voyons d’abord quels sont les différents niveaux et ce qui est possible pour vous à chaque niveau.

Les niveaux «A»: utilisateur de base
A1 | Débutant

Au niveau A1 du CECR, un apprenant en langue peut:

  1.  Comprendre et utiliser des expressions très basiques pour satisfaire des besoins concrets.
  2.  Se présenter et poser des questions aux autres sur les détails personnels.
  3.  Interagissez simplement tant que l’autre personne parle lentement et clairement.

A2 | Élémentaire

Au niveau A2 du CECR, un apprenant en langue peut:

  1.  Comprendre les expressions fréquemment utilisées dans la plupart des domaines intermédiaires tels que le shopping, la famille, l’emploi, etc.
  2.  Accomplissez des tâches de routine et impliquent un échange direct d’informations.
  3.  Décrivez en termes simples les besoins immédiats.

Les niveaux «B»: utilisateur indépendant
B1 | Intermédiaire

Au niveau B1 du CECR, un apprenant en langue peut:

  1.  Comprendre les points concernant la famille, le travail, l’école ou les loisirs.
  2.  Traitez la plupart des situations de voyage dans les régions où la langue est parlée.
  3.  Créez des textes simples sur des sujets d’intérêt personnel.

Décrivez les expériences, les événements, les rêves et les ambitions, ainsi que les opinions ou les projets en bref.

B2 | Intermédiaire supérieur

Au niveau B2 du CECR, un apprenant en langue peut:

  1.  Comprendre les idées principales d’un texte complexe tel qu’une pièce technique liée à leur domaine.
  2.  Interagissez spontanément sans trop de tension pour l’apprenant ou le locuteur natif.
  3.  Produisez un texte détaillé sur un large éventail de sujets.
  4.  Les niveaux «C»: utilisateur expérimenté

C1 | Avancée

Au niveau C1 du CECR, un apprenant en langue peut:

  1.  Comprenez un large éventail de textes ou de conversations plus longs et plus exigeants.
  2.  Exprimez vos idées sans trop chercher.
  3.  Utiliser efficacement la langue pour des situations sociales, académiques ou professionnelles.
  4.  Créez des textes bien structurés et détaillés sur des sujets complexes.

C2 | Compétence

Au niveau C2 du CECR, un apprenant en langue peut:

  1.  Comprenez presque tout ce qui est lu ou entendu avec facilité.
  2.  Résumez les informations provenant de diverses sources dans une présentation cohérente.
  3.  S’exprimer en utilisant un sens précis dans des scénarios complexes.

Quand les différents niveaux du CECR sont-ils importants?

Le CECR est souvent utilisé par les employeurs et dans les milieux universitaires.

Vous pourriez avoir besoin d’un certificat CECR pour:

Admissions scolaires
Exigences des cours universitaires
Emploi

Un certificat CECR est très pratique pour votre CV ou CV, et il n’expire souvent pas.

Cela dit, de nombreux apprenants en langues utilisent les niveaux du CECR pour l’auto-évaluation afin de pouvoir définir plus clairement ce sur quoi ils doivent travailler et déterminer ce qu’ils aimeraient accomplir dans leur langue cible.

Viser des niveaux plus élevés du CECR est également un excellent moyen de passer d’un apprenant intermédiaire à un apprenant avancé, et le fondateur de Fluent in 3 Month, Benny Lewis, a utilisé des examens dans le passé pour se forcer à améliorer et affiner ses compétences linguistiques.

Si vous recherchez un coup de pouce supplémentaire ou un moyen de franchir un plateau, un examen de langue pourrait être un moyen efficace de le faire. La motivation dans l’apprentissage des langues compte toujours.

Quand les niveaux du CECR n’ont-ils pas d’importance?

En dehors du domaine professionnel ou académique, les niveaux du CECR ne sont pas aussi importants. Ils ne sont vraiment nécessaires que si vous souhaitez définir où vous en êtes avec votre langue cible. Dans un environnement d’apprentissage des langues plus informel, ou lorsque vous apprenez simplement des langues parce que vous les aimez, les niveaux du CECR ne sont qu’un autre outil pour vous aider dans votre apprentissage des langues.

Passer un examen demande beaucoup d’étude. Si votre objectif est de parler une langue, ce temps que vous passez à lire, à écouter et à écrire pour répondre aux exigences de l’examen sera le temps que vous auriez pu utiliser pour améliorer vos compétences orales.

Par le passé, j’ai passé des examens d’allemand, de français et d’italien ainsi que l’examen HSK de chinois mandarin. En préparation de tous ces examens, j’ai dû étudier du matériel qui n’avait aucun rapport avec mes objectifs finaux pour les langues.

Ainsi, si vos objectifs d’apprentissage des langues ne correspondent pas à l’échelle du CECR et que vous n’avez pas besoin d’une qualification professionnelle, vous pouvez l’ignorer en toute sécurité.

Comment calculez-vous votre niveau CECR?

Il existe plusieurs façons de déterminer votre niveau CECR. De nombreux apprenants optent pour l’auto-évaluation, en utilisant les descriptions que j’ai partagées ci-dessus pour évaluer où ils en sont.

Pour ceux qui recherchent quelque chose d’un peu plus formel, vous avez la possibilité de passer un examen officiel ou un examen en ligne gratuit.

Il convient de noter que les niveaux du CECR couvrent une variété de compétences. Un examen complet du CECR mesure généralement les compétences en écoute, en lecture, en expression orale, en écriture, en traduction et en interprétation. C’est la raison pour laquelle certains apprenants segmentent leurs capacités, par exemple en déclarant qu’ils écoutent une langue au niveau B2 mais qu’ils parlent uniquement au niveau B1. D’autres font juste la moyenne de leurs capacités et disent qu’ils sont au niveau B1 dans l’ensemble.

Et toi?

Avez-vous déjà passé un examen officiel, qu’il soit basé ou non sur le Cadre européen commun? Comment as-tu fais?

Que pensez-vous de l’utilisation de l’échelle du CECR pour définir votre niveau dans une langue?

Nous aimerions avoir de vos nouvelles dans les commentaires!

Et enfin … Les podcasts sont l’un des meilleurs moyens d’apprendre une nouvelle langue. En savoir plus sur l’utilisation des podcasts pour apprendre une langue.

Teacher’s tips for learning Arabic language — Part 1

Arabic is the 4th most spoken language in the world, with nearly 470 million people speaking it ‎worldwide. Learning a new language is always a big undertaking, but when the new language doesn’t ‎share a root with your native tongue, it’s even more difficult.‎

With any new language, there are keys to success in becoming fluent. You learn vocabulary, verb ‎conjugation, grammar, sentence structure, and then practice, practice, and practice. ‎

You immerse yourself in the new language. You may watch movies and listen to music in the new ‎language, speak it as well as you can as often as you can, and seek out native speakers and converse with ‎them.‎

Or at least that’s the idea. However, Arabic can present some unique challenges for new learners that can ‎slow the learning process down. ‎

Here are some examples:‎

‎1- Arabic uses new and strange alphabet.‎

‎2- There is no much shared vocabulary ‎المُفْرَدَات‎ between Arabic and Latin-based languages.‎

‎3- Arabic is a highly inflectional tongue.‎

‎4- There are 10 verb patterns and must be memorized for the active and passive voices.‎

‎5- Plurals ‎الجُمُوع‎ and their agreements with numbers are difficult compared to what are used to in Latin-‎based languages.‎

Thankfully, there are steps that you can take to make the learning conversational Arabic much easier. It ‎will take hard work, dedication, and time, but it’s certainly achievable.‎

Tip #01: You need to decide which Arabic you want to learn

Actually, there are many types of Arabic language. It is the mother tongue and official language of nearly ‎‎30 countries in the middle east and northern Africa. There are different accents. If you’re planning to ‎spend time in certain area, you’ll want to choose the accent of the people of that region.‎

Example the Egyptian Arabic ‎الدَارِجة المِصْرِيّة‎, which is the most widespread regional Arabic dialect ‎العَربِيّة ‏الدَّارِجَة‎ and is most often used in TV and Cinema.‎

However, you should consider learning Modern Standard Arabic ‎العَرَبِيّة الفُصْحَىٰ, the official language of 22 ‎Arab countries and one of the official languages of the United Nations ‎الأمُم المُتّحدة‎.‎

Tip #02: Start with the basics

It’s easy to fall into the trap of trying to learn Arabic by transcribing words instead of learning the Arabic ‎alphabet first. Think about how we learned English back in school. First, you learn your letters, then you ‎form those letters into words, then you learn how to form sentences, and then you learn more about ‎proper syntax and grammar. Taking shortcuts will only slow you down.‎

Tip #03: Learn to use the Arabic dictionary effectively

This is not as easy as it sounds. In an Arabic dictionary, words are generally organized around three-letter ‎or four root letters. To look up a word, you need to know what the root is and what letter the root starts ‎with – which is not necessarily the first letter in the word. ‎

Using the dictionary takes practice, but the sooner you learn it the better. It will make the entire learning ‎process easier and fruitful.‎

Tip #04: Immerse yourself in studying and practicing Arabic language

This is an important step in learning any Arabic language. The best way to learn a new Arabic word is to ‎see it, hear it, write it and speak it, so combine learning those skills as much as you can.‎

One of the most popular methods for beginners to learn a foreign language is to watch children’s TV ‎programs in the target language. The vocabulary ‎المُفْرَدَات‎ is simpler, and the educational nature of those ‎programs can be extremely helpful to new students of any age. ‎

Another method is to watch movies in the Arabic language with English subtitles on. That way you gain a ‎better “ear” for listening, and the subtitles give you the translation for what you’re hearing. ‎

Tip #05: Speak the language

It’s important that you converse in Arabic with other people. Actually, It could be difficult to find a ‎conversational partner if you’re not acquainted with native Arabic speakers. Thankfully, modern ‎technology like web and apps can do a lot to help you with this.‎

There are many Facebook groups you can join to learn Arabic language online, and it’s become much ‎easier to find tutors online who will coach you and help you in your learning journey. ‎

Tip #06: Never stop learning

It’s easy to start the journey of learning Arabic language, but the challenge is to continue. Mastering any ‎language requires years of study and learning Arabic language is not an exception, but gaining ‎conversation skills ‎مَهَارَات المُحَادَثَة‎ can be quickly if you dedicate yourself to the pursuit.‎Ready to start your journey of learning Arabic language? Try out our free App Aralingo. It will help you to ‎take your first steps to learn Arabic Right!

CEFR Levels: What they are and why they matter

In the language-learning community, we often hear other learners throw around certain terms when they’re talking about their level in a language.

“I speak German at a B1 level” or “I’m an A2 in Russian.”

But what do B1 and A2 mean?

These descriptors are skill levels in the CEFR system and they’re used by language learners to measure their ability in a language.

What are the Different CEFR Levels?

The Common European Framework of Reference for Languages, often referred to as CEFR or CEFRL, is an international standard for working out your ability within a language. It was established by the Council of Europe and aims to validate language ability.

The six levels within the CEFR are A1, A2, B1, B2, C1 and C2. With these levels, you can easily work out your ability in around 40 different languages.

The levels are often used casually by language learners to explain their ability at speaking, reading, writing and understanding a language. But there are also exams and certificates available to those who want to make their level official.

Let’s first take a look at what the different levels are and what’s possible for you at each level.

The “A” Levels: Basic User

A1 | Beginner

At the A1 CEFR level, a language learner can:

  1.  Understand and use very basic expressions to satisfy concrete needs.
  2.  Introduce themselves and ask others questions about personal details.
  3.  Interact simply as long as the other person speaks slowly and clearly.

A2 | Elementary

At the A2 CEFR level, a language learner can:

  1.  Understand frequently used expressions in most intermediate areas such as shopping, family, employment, etc.
  2.  Complete tasks that are routine and involve a direct exchange of information.
  3.  Describe matters of immediate need in simple terms.

The “B” Levels: Independent User

B1 | Intermediate

At the B1 CEFR level, a language learner can:

  1.  Understand points regarding family, work, school or leisure-related topics.
  2.  Deal with most travel situations in areas where the language is spoken.
  3.  Create simple texts on topics of personal interest.
  4.  Describe experiences, events, dreams, and ambitions, as well as opinions or plans in brief.

B2 | Upper Intermediate

At the B2 CEFR level, a language learner can:

  1.  Understand the main ideas of a complex text such as a technical piece related to their field.
  2.  Spontaneously interact without too much strain for either the learner or the native speaker.
  3.  Produce a detailed text on a wide range of subjects.

The “C” Levels: Proficient User

C1 | Advanced

At the C1 CEFR level, a language learner can:

  1.  Understand a wide range of longer and more demanding texts or conversations.
  2.  Express ideas without too much searching.
  3.  Effectively use the language for social, academic or professional situations.
  4.  Create well-structured and detailed texts on complex topics.

C2 | Proficiency

At the C2 CEFR level, a language learner can:

  1.  Understand almost everything read or heard with ease.
  2.  Summarize information from a variety of sources into a coherent presentation.
  3.  Express themselves using precise meaning in complex scenarios.

When do the Different CEFR Levels Matter?

The CEFR is often used by employers and in academic settings.

You may need a CEFR certificate for:

  1.  School admissions
  2.  University course requirements
  3.  Employment

A CEFR certificate is very handy for your CV or résumé, and they often don’t expire.

That said, many language learners use CEFR levels for self-assessment so that they can more clearly define what they need to work on, and work out what they would like to achieve in their target language.

Aiming for higher CEFR levels are also a great way to make the transition from an intermediate learner to an advanced learner, and Fluent in 3 Months founder Benny Lewis has used exams in the past to force himself to improve and refine his language skills.

If you’re looking for an extra push or for a way to break through a plateau, a language exam could be an effective way to do it. Motivation in language learning always matters.

When do CEFR Levels not Matter?

Outside of the professional or academic realm, CEFR levels are not as important. They’re really only necessary if you want to define where you’re at with your target language. In a more casual language-learning environment, or when you’re just learning languages because you enjoy them, then CEFR levels are just another tool to help with your language learning.

Sitting an exam requires a lot of study. If your goal is speaking a language, that time you spend reading, listening and writing to meet the exam requirements will be time you could have used to improve your speaking skills.

In the past I’ve done exams for German, French and Italian as well as the HSK exam for Mandarin Chinese. In preparation for all these exams, I had to study materials that were completely unrelated to my end goals for the languages.

So, if your language-learning goals do not align with the CEFR scale, and you don’t need a professional qualification, then you can safely ignore it.

How do You Work Out Your CEFR Level?

There are a few ways you can work out your CEFR level. Many learners opt for self-assessment, using the descriptions I shared above to gauge where they’re at.

For those looking for something a little more formal, you have the option of taking an official examination or a free online examination.

It’s worth noting that CEFR levels cover a variety of skills. A full CEFR exam typically measures skills in listening, reading abilities, speaking, writing, translating and interpreting. That’s why some learners segment their abilities, for example stating that their listening in a language is at a B2 level but their speaking is only at a B1 level. Others just average out their abilities and say that they’re at a B1 level overall.

CEFR Assessments and Tests Available

Some of your options for official examinations (or for courses with certification) include:

Alliance Française for French.

Goethe Institut for German.

Teastas Eorpach na Gaeilge for Irish.

Instituto de Cervantes for Spanish.

CELI for Italian.

European Consortium for the Certificate of Attainment in Modern Languages for Bulgarian, Croatian, Czech, English, French, German, Hebrew, Hungarian, Italian, Polish, Romanian, Russian, Serbian, Slovak, and Spanish.

TELC for English, German, Turkish, Spanish, French, Italian, Portuguese, Russian, Polish, and Arabic.

Πιστοποίηση Ελληνομάθειας for Modern Greek.

Language Testing International for multiple languages.

Lingoda for Spanish, French, German, and English.

ALTE for many other languages.

Online exams include:

Exam English for English.

Deutsche Welle for German.

Cambridge English Language Assessment for English.

Cambridge Institute for English, Spanish, German, and French.

Language Level for English Spanish, French, and German.

Macmillan Practice Online (paid) for English.

European Center for Modern Languages for self-assessment in a variety of languages.

Regardless of the exam you sit, language exams demand intensive study and are a great way to push your ability in a language to that next level.

What About You?

Did you ever sit an official exam whether it was based on the Common European Framework or not? How did you do?

How do you feel about using the CEFR scale to define your level in a language?

We’d love to hear from you in the comments!

And finally… One of the best ways to learn a new language is with podcasts. Read more about how to use podcasts to learn a language.

Learning the 4 language skills plus the missing skill

When we learn a language, there are four skills that we need for complete ‎communication. When we learn our native language, we usually learn to listen first, ‎then to speak, then to read, and finally to write. ‎

These are called the four “language skills”. The five skills of language (also known as ‎the four skills of language learning) are a set of four capabilities that allow an ‎individual to comprehend and produce spoken language for proper and effective ‎interpersonal communication.

These skills are Listening, Speaking, Reading, and Writing. In the context of first-‎language acquisition, the four skills are most often acquired in the order of listening ‎first, then speaking, then possibly reading and writing. For this reason, these ‎capabilities are often called LSRW skills.‎

1- Arabic Listening skill

We at Aralingo App believe that in order to speak Arabic well, ‎you must listen to Arabic well. Listening comprehension is a very ‎important skill in Arabic language learning. If you can achieve a ‎high level in comprehension, all other skills will follow.‎

Through listening, you can recognize the pattern Arabic ‎language follows and will be able to learn to speak Arabic ‎fluently and master the Arabic pronunciation skill. That’s why if ‎you focus and isolate a sound or some structure in the midst of ‎what you are listening to, you will able to retain the information ‎better and later you will be able to moving to be more confident ‎when speaking Arabic.‎

Without understanding input appropriately, learning Arabic ‎simply cannot get any improvement. In addition, without Arabic ‎listening skill, no communication can be achieved. Every study ‎conducted regarding language skills acquisition has proved that ‎when we communicate, we gain 45% of language competence ‎from listening, 30% from speaking, 15% from reading and 10% ‎from writing. This is particularly important when students want ‎to learn Arabic language, either Modern Standard Arabic or any ‎Arabic dialects.‎

Thus, listening Arabic precedes the action of when one might ‎want to learn to speak Arabic. That’s why Aralingo App offers ‎Arabic lessons and practices that develop the Arabic listening ‎skill, through the variety of professionally recorded lessons ‎including a huge variety of Arabic vocabulary.‎

‎2- Arabic Reading skill

Enhancing and developing the Arabic reading skill is important ‎as it enables us to comprehend the written equivalent of spoken ‎language. In the case of Arabic language, learn to read Arabic is ‎one of the first steps, along with Arabic writing. That’s why the ‎team of linguists behind Aralingo App noticed that the best way ‎to learn Arabic is by developing the Arabic reading skill along ‎with writing. ‎
When you start to learn to read Arabic, it actually helps with ‎developing Arabic language intuition in the correct form and ‎later on imitating the Arabic words and producing similar Arabic ‎sentences to express the desired Arabic meaning.‎

When you comprehend or understand written Arabic text, and ‎combine their understanding with prior knowledge, they are able ‎to identify simple facts presented in the script, make judgments ‎about the content of the written Arabic text and connect the ‎text to other written passages and situations. The possession ‎of a good Arabic reading skill will enable you to assimilate a ‎written piece of work within a short period while reading Arabic.‎

When you choose to learn Arabic, Aralingo App contains Arabic ‎reading exercises and lessons for every level from beginner ‎Arabic to advanced level.‎

‎3- Arabic Speaking Skill

Arabic Speaking is usually the skill that most Arabic language ‎learners wish to acquire as soon as possible, especially when ‎considering Arabic pronunciation. If you as an Arabic language ‎learner set your mind to learn to speak Arabic, this cannot be ‎achieved easily unless all the other Arabic skills are developed. ‎The best way to learn Arabic involves focusing on all skills at ‎once.‎

Nobody can read Arabic without writing Arabic first or speaking ‎Arabic before listening Arabic first. At the end of the day, all ‎these skills are connected, but the ultimate goal would be ‎acquiring fluent Arabic speech. Also, speaking Arabic used to be ‎the only language skill that was difficult to practice online. This ‎is no longer the case with the amazing Arabic learning app – ‎Aralingo App. The app contains 1000s of exercises and lessons ‎that ask the student to speak from the very beginning, based on ‎what she or he learned so far.‎

The Arabic speech recognition feature also shows how close the ‎speakers are to the natural Arabic pronunciation.‎

‎4- Arabic Writing Skill

Another desire you as an Arabic learner often express is to ‎acquire the ability and know how to write Arabic letters and ‎words. It helps understand the Arabic text and write Arabic ‎compositions, later on developing the ability to use the Arabic ‎language freely. When writing Arabic, you can gradually process ‎Arabic words, maybe even looking them up first before ‎transferring them onto paper or even a digital document.‎

With that, you’re also able to learn Arabic pronunciation and ‎spellings, and also learn basic Arabic words as you go. Once done, ‎you are advised to look back at your Arabic writing. Moreover, ‎writing Arabic is proven to be helpful in retaining information ‎because putting learning Arabic into practice is important for ‎cementing it in your mind. When writing Arabic, people put some ‎degree of thought into evaluating and ordering the information ‎that is being received.‎

That process is what helps fix ideas more firmly leading to a ‎greater recall. So, when you constantly practice Arabic writing, ‎you are less and less likely to forget what you’ve learned. Also, ‎the Aralingo App treats Arabic writing as a way to not just ‎applying knowledge, but also a tool to continually improve Arabic ‎vocabulary and Arabic sentence structure. Plus, you can also ‎practice Arabic reading skill with it!‎

‎5- The missing skill – Arab Culture Skill

If you want to learn Arabic language, you should realize that the ‎Arabic language is a way of communication that carries the Arab ‎culture. The things that people think are important, like family, ‎hospitality, social interactions and so on all deal with Arab ‎cultural values.‎

The knowledge of daily routines and behavior are all linked to ‎cultural behavior. On the other hand the development of ‎intercultural sensitivity and awareness, using the Arabic ‎language are linked to Arabic cultural skills.‎

A speaker cannot translate a native language word by word into ‎a target language or vice versa and meaning is carried through ‎the tone of voice of the speaker of a language; That’s why the ‎linguists who created Aralingo App came up with the idea of ‎introducing Arabic words and Arabic sentences that carry deep ‎Arab cultural meaning in Arabic language and with their Arabic ‎pronunciation.‎

Learning Arabic for beginners and advanced levels should ‎contain this important section (either separate or included ‎within other lessons) that helps you develop Arab cultural skills. ‎Arabic speaking is not enough if it’s not paired with intonation ‎or body language.‎
Aralingo App helps you to improve the 4 Arabic language skills ‎plus the missing 5th skill – Arab Culture Skill.‎

Get started today.‎

Back-to-Top